Lycée Les Iscles
Lycée Polyvalent
Manosque
 

Présentation du métier

mardi 26 mars 2019, par webmaster2

Définition du champ d’activité

Le technicien supérieur en Conception et réalisation de systèmes automatiques (CRSA) exerce son métier dans des entreprises de toutes tailles concevant, réalisant, ou exploitant des systèmes automatiques. Son expertise technique et sa polyvalence lui permettent de s’adapter aux évolutions technologiques permanentes et de s’intégrer plus facilement aux nouvelles organisations des services techniques. Il peut intervenir dans de nombreuses activités du cycle de vie technique d’un système, de sa conception à son amélioration continue, dans un contexte réglementaire et normatif fortement contraint, tout en intégrant à la fois des préoccupations commerciales, économiques, de développement durable et de consommation énergétique. Il est un agent de maîtrise régulièrement amené à travailler dans le cadre de projets ou d’interventions techniques où ses compétences sont utilisées pour conduire en autonomie une équipe. En contact avec les utilisateurs, les clients, les services de l’entreprise, il met en œuvre des compétences relationnelles et de communication.

Contexte professionnel

Types d’entreprises

Le technicien supérieur CRSA peut exercer ses activités essentiellement dans trois types d’entreprises :

  • lesentreprisesutilisatricesdesystèmesautomatiquesetd’équipementsautomatisés,
  • les entreprises réalisatrices de systèmes automatiques et d’équipementsautomatisés,
  • les sociétés de services enautomatismes.
Domaines d’applications concernés

Les compétences du futur titulaire du diplôme lui permettent de travailler dans des secteurs aussi variés que :

  • l’exploitation de ressourcesnaturelles,
  • la productiond’énergies,
  • la transformation des matièrespremières,
  • le traitement de l’eau, desdéchets,
  • l’agroalimentaire,
  • l’industriepharmaceutique,
  • l’industrie cosmétique et deluxe,
  • larobotique,
  • la réalisation d’équipements pour les handicapés et pour les services à lapersonne,
  • le pilotage d’installations de spectacle et deloisirs,
  • la fabrication de produits manufacturés (mécanique, automobile, aéronautique,etc.),
  • la distribution de produitsmanufacturés,
  • l’industrieautomobile,
  • lestransports,
  • lamanutention,
  • l’emballage, leconditionnement,
  • etc.

Emplois concernés

Le technicien supérieur CRSA exerce ses activités sous l’autorité d’un responsable de service (études, maintenance, etc.) dans de grandes entreprises et souvent en toute autonomie dans les petites ou moyennesentreprises.

Selon le type d’entreprise et le secteur d’activité, il peut être employé en tant que :

  • technicien chargé d’études au sein d’une équipe deprojet,
  • concepteur de systèmes automatiques ou d’équipements automatisés dans le cadre de travaux neufs ou derénovations,
  • technicien demaintenance,
  • technicien d’exploitation d’installationscomplexes,
  • technicien régleur delignes,
  • techniciend’essais,demiseaupointavantinstallation,
  • technicien d’améliorationcontinue,
  • technicieninstallateur,
  • technicien de chantier,réalisateur,
  • technicien de support technique àdistance,
  • chargé d’affaires,acheteur,
  • technico-commercial,
  • chef de projet technique après quelques années d’expérienceprofessionnelle,
  • etc.

Évolution des activités professionnelles

Traditionnellement très présent dans les industries manufacturières, le futur titulaire du diplôme trouve maintenant sa place dans des entreprises très diverses lui confiant des activités professionnelles nouvelles. Dans un contexte international très concurrentiel où les préoccupations environnementales, humaines et économiques sont très présentes, la demande croissante d’amélioration des performances des systèmes automatiques et des équipements automatisés a conduit à de nombreuses évolutions. Ces évolutions se caractérisent par le développement de nouvelles entreprises, de nouvelles activités et de nouvelles technologies tels que :

  • le développement d’entreprises de services enautomatismes,
  • l’apparition de nouveaux champs d’application desautomatismes,
  • la prise en compte de nouvelles réglementations et normes, ainsi que de standards d’entreprise,
  • la prise en compte de la dimension stratégique de lanormalisation,
  • les mutations technologiques favorisant la communication locale ou à distance entre les équipements,
  • l’évolution des interfaces de dialogue homme -système,
  • le développement de larobotique,
  • l’utilisationpluslargedesoutilsdereprésentationnumériqueetdesoutilsdesimulation,
  • l’évolution des outils de programmation des commandes desystèmes,
  • l’évolution des capteurs et des techniques permettant de garantir une traçabilité des produits manufacturés,
  • la recherche constante d’optimisation des performances dessystèmes,
  • lapriseencomptedecontraintesdesécurité,d’ergonomieetd’environnement,
  • l’évolution des méthodes de spécificationfonctionnelle,
  • etc.

Les activités d’animation ou de coordination d’équipes dans le cadre d’études ou de projets, ainsi que l’expertise technique acquise, amènent naturellement le technicien supérieur CRSA à assurer après quelques années des fonctions d’encadrement.

Présentation des activités professionnelles

Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions d’entreprise, constituent le référentiel des activités professionnelles du technicien supérieur CRSA.

Le principe de présentation retenu est de décliner progressivement les fonctions en activités professionnelles, puis les activités professionnelles en tâches professionnelles.

Fonctions du technicien supérieur CRSA

Suivant la taille et la structure de l’entreprise, le technicien peut être amené à exercer diverses fonctions :

Étude – Conception

Le technicien supérieur participe à la définition des limites d’une étude, il est généralement conduit à reformuler le besoin exprimé par un client et parfois à décoder un cahier des charges. Il contribue au sein d’une équipe à la conception préliminaire de tout ou partie d’un système automatique, à la définition de l’architecture globale et à l’estimation de la faisabilité en partageant ses intentions de conception avec le client. Lors de la conception détaillée, il élabore le dossier de réalisation en s’appuyant sur les outils de conception assistée par ordinateur et sur les outils de simulation pour aboutir dans les meilleurs délais à la définition de solutions technologiques validées par le client.

Réalisation - Installation - Mise en service

L’activité principale du technicien supérieur consiste à : intégrer des systèmes, implanter des constituants, réaliser les câblages et interconnexions, programmer la commande d’un système automatique. Afin de garantir la qualité de la réalisation, il réalise les tests, les réglages et la mise au point du système en respectant des procédures garantissant la sécurité des personnes et des biens, les recettes intermédiaires (procédures et procès-verbaux des résultats). L’installation du système chez le client nécessite une organisation rigoureuse du chantier, la phase de mise au point et les essais en fonctionnement sont des préalables indispensables à la recette finale avec le client. La formation des utilisateurs après installation et mise en service du système fait partie du service rendu.

Maintien en conditions opérationnelles1– Amélioration des performances

Dans le cadre d’un suivi de production, le technicien supérieur prend toutes les mesures nécessaires pour garantir le fonctionnement du système automatique, il analyse les évolutions des indicateurs de performance et, si besoin, propose une optimisation ou une amélioration des performances du système.

Conduite de projets

Après quelques contributions à des projets, le technicien supérieur peut être amené à en piloter un, en toute responsabilité. Dans le respect des contraintes exprimées par le client et du contexte de réalisation du projet, il va assurer le lancement du projet, animer ou contribuer à l’animation d’une équipe, renseigner les indicateurs de suivi de projet ou les exploiter pour prendre ses décisions.

Relations clients - fournisseurs

Durant ces diverses activités, le technicien supérieur est amené à échanger avec des clients externes ou internes à son entreprise, ainsi qu’avec des fournisseurs ou des sous-traitants. Ses qualités relationnelles sont alors essentielles.

1Le maintien en conditions opérationnelles (abrégé MCO) est l’ensemble des mesures prises pour garantir que la bascule vers un environnement dégradé n’induit pas une altération non acceptable des conditions de travail habituelles.

Dans le cadre d’un plan de continuité d’activité (PCA), il couvre principalement la stratégie de sauvegarde utilisée et la méthodologie de déploiement de celle-ci sur un environnement dégradé ainsi que la réplication de la configuration des équipements.

Il prévoit aussi, dans le cadre d’une production continue, le remplacement des pièces défectueuses, le diagnostic des pannes, la formation, ladocumentation.

 
Lycée Polyvalent Lycée Les Iscles – 116, Bd Régis Ryckebush - 04100 Manosque – Responsable de publication : Mme Chich
Dernière mise à jour : vendredi 20 novembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille