Lycée Les Iscles
Lycée Polyvalent
Manosque
 

Marta’s interview

jeudi 13 juillet 2017, par Sause

Marta’s interview

Marta, une américaine engagée de 62 ans été elle aussi présente lors de la COP 21. Elle a pris part à l’événement en tant que représentante d’une antenne de la grande organisation américaine SEIU (Service Employees International Union). Cette organisation nationale, regroupe des américain et des canadiens issus du monde ouvrier, (environ 2 millions de membres), et qui a pour but de rassembler les différents groupes de travailleur déjà existant afin que les ouvriers américains aient un impact sur les décisions prise par leurs gouvernement.

L’antenne dont fait partie Marta ce situe au nord de la Californie, à San Francisco, et regroupe 50 000 membres. Ce qui lui plaît beaucoup dans cette association est que son organisation est très démocratique : lorsqu’il y a des décisions à prendre, ce n’est pas un petit groupe de personnes à la tête de l’organisation qui prennent les décisions, mais les délégués de chaque antenne du pays qui travaillent main dans la main pour définir les directives que va prendre l’association. C’est pourquoi, l’antenne dont Marta fait partie, prend parfois des positions indépendantes du mouvement national.

La participation d’une association de travailleurs à un événement sur le climat peut sembler bizarre et ne pas rentrer dans le cadre du changement climatique, mais en réalité c’est presque tout l’enjeu de cet événement qui repose sur les femmes et les hommes qui chaque jours donnent de leurs énergie pour bâtir le monde dans lequel nous vivons.

Ce mouvement venant des ouvriers rentre pleinement dans la thématique de la COP 21. En plus de cela, il faut noter que les changements climatiques ont un impact direct sur les travailleurs : ce ne sont pas les plus riches qui sont touchés par le fruit de leurs politiques polluantes, mais ceux qui ont dut les appliquer malgré eux.

Cette organisation montre par sa représentation à cet événement que la population est prête à prendre part au sauvetage de la planète. Elle nous montre qu’il est essentiel que les ouvriers soient entendus par les gouvernements pour que leurs droits évoluent. De plus, l’engagement d’une telle organisation à la COP 21 démontre que la population est prête à agir pour le sauvetage de la planète et quelle n’a pas besoin des politiques pour se rassembler.

Plus personnellement, Marta veut que son séjour à la COP 21 lui permette de rencontrer des personnes du monde entier et que, comme elle le souligne, notre belle ville de Paris soit un lieu de rencontre et de discussions positives pour l’avenir de notre monde.

Pour ce qui est de la finalité de l’événement, elle reste en effet très réaliste et sait qu’il n’y aura pas de changement radical suite à cet événement. Mais elle espère tout de même que ce soit l’occasion pour la population du monde entier de se rassembler et montrer aux dirigeants que c’est le moment d’agir !


Article : Alexix GILLET TSI2D, Youth Agency Reporter

 
Lycée Polyvalent Lycée Les Iscles – 116, Bd Régis Ryckebush - 04100 Manosque – Responsable de publication : M.Delahaye
Dernière mise à jour : lundi 9 juillet 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille